Vous êtes ici :

La succession

La transmission de ses biens devrait s’anticiper de façon à éviter les litiges familiaux.

Cependant peu de familles y ont recours.

Au décès, la succession s’ouvre et doit en principe aboutir à un partage amiable.

Dans de nombreux cas, un certain nombre de difficultés surgissent rendant le partage amiable impossible, le partage judiciaire s’impose alors.

Les conflits successoraux touchent tous les domaines du droit des successions.

Ces conflits opposent régulièrement les héritiers du défunt à son conjoint survivant non parent.

Parfois les conflits s’élèvent entre les héritiers eux même lorsque le veto de l’un d’eux crée une situation de blocage.

Des conflits sont générés parfois par la contestation d’un contrat d’assurance vie, souscrit par le défunt, un testament ou une donation.

Enfin, les conflits s’élèvent aussi souvent lorsqu’un bien a été détourné de la succession, par le recel successoral.