L'enfant et la séparation de ses parents

Maître Edith CHEVILLARD VELLA vous invite à lire le document suivant qui est parfois diffusé dans certaines chambres de la famille des tribunaux et a été rédigé par un collectif de psychologues.

Cette lettre imaginaire recense les erreurs de comportement à éviter sauf à peiner vos enfants.
« Les 20 demandes d’un enfant de parents séparés ».

Lorsque les parents se séparent, ils exercent toujours l’autorité parentale en commun.

Néanmoins, la distance et parfois le conflit parental peuvent créer des difficultés au quotidien qu’il est impératif de savoir apaiser et solutionner.

Non seulement il est primordial que tout parent ait à l’esprit que chacun de ses actes aura un impact direct sur son enfant, mais aussi, en cas de conflit sévère avec l’autre parent qui se traduit par une situation de danger, le parent victime doit savoir que la Loi permet de protéger l’enfant.

Lorsque les parents se séparent deux questions devraient se poser :

  • Quel mode de résidence sera le plus adapté à son enfant pour permettre son épanouissement et l’accès serein à chacun de ses deux parents ?
  • Comment continuer de pourvoir à l’entretien de son enfant en maintenant au maximum ses conditions de vie antérieures.

Ces questions nécessitent des réponses adaptées que seuls les parents et les enfants devraient pouvoir trouver.

Les parents doivent informer leur enfant de leur décision de se séparer et le consulter pour toute décision le concernant.
Il s’agit d’une obligation légale.

Les difficultés de communication peuvent être levées par la médiation familiale.
sites de médiation familiale :


Si le conflit persiste, ou si la question de la résidence est ressentie comme une lutte de pouvoirs, il est nécessaire de consulter un avocat.